French
French
Biométrie faciale
Biométrie faciale
Biométrie faciale

4 questions sur la biométrie faciale

27 mars 2024

Depuis l’avènement du numérique, la technologie progresse à un rythme vertigineux, redéfinissant la façon dont nous interagissons avec le monde qui nous entoure. Parmi les avancées les plus singulières se trouve la biométrie faciale, une technologie qui révolutionne déjà notre quotidien. Imaginez un monde où votre visage remplace vos clés, vos cartes bancaires, vos identifiants, vos mots de passe… C'est précisément ce que la biométrie faciale promet : une méthode de reconnaissance basée sur les caractéristiques uniques de notre visage.

Qu’est ce que la biométrie faciale et comment fonctionne t-elle ?

La biométrie faciale est une technologie de reconnaissance et d'identification des individus qui repose sur l'analyse et la mesure de divers éléments du visage tels que la distance entre les yeux, la forme du nez, la taille des lèvres, etc. Ces caractéristiques sont ensuite converties en données numériques pour créer un modèle biométrique unique de chaque individu. 

Concrètement, le processus de biométrie faciale se décompose généralement en plusieurs étapes :

  • Capture de l'image ou de la vidéo : Une caméra enregistre le visage de l'individu.

  • Extraction des caractéristiques faciales  Une fois l'image capturée, le système de biométrie faciale analyse et extrait les caractéristiques distinctives du visage appelées « points de repère » ou « vecteurs faciaux ».

  • Conversion en données numériques : Les caractéristiques faciales extraites sont converties en données numériques, souvent sous forme d'un ensemble de chiffres ou de vecteurs qui représentent de manière unique chaque visage.

  • Comparaison et vérification: Lorsqu'une personne se présente ultérieurement, son visage est capturé et ses caractéristiques faciales sont extraites pour créer un modèle temporaire. Ce modèle est ensuite comparé aux modèles biométriques stockés dans la base de données pour trouver une correspondance.

  • Décision: Basée sur la correspondance, la décision est prise pour identifier/authentifier ou non la personne.

Comment la biométrie faciale permet-elle de lutter contre la fraude à l’identité ?

La détection du vivant, ou liveness

La première application de la biométrie faciale pour lutter contre les fraudes à l’identité est la détection du vivant. Car c’est ici que se trouve le vrai défi. Les solutions de biométrie sont toutes capables de trouver une correspondance avec les caractéristiques biométriques (préalablement enregistrées) d’une personne, mais comment s’assurer qu’elle est réellement entrain de s’identifier ? 

Car un fraudeur peut se contenter d’imprimer une photo ou détourner une vidéo de la personne visée et le tour est joué ! Le fraudeur peut même aller plus loin encore en créant une photo ou une vidéo très fidèles de la personne avec une intelligence artificielle ! 

C'est là qu’entre en jeu la détection du vivant. En analysant les caractéristiques du média comme la texture du visage ou les micro expressions, elle permet de s’assurer que la bonne personne est physiquement présente devant la caméra. Vous pouvez en savoir plus sur les différentes formes d’attaques par biométrie faciale dans cet article.

La comparaison faciale

La deuxième manière pour lutter contre la fraude à l’identité est la comparaison faciale. 

  • L’utilisateur prend d’abord une photo de sa pièce d’identité

  • La technologie de biométrie faciale extrait le visage de la personne

  • L’utilisateur prend ensuite une photo ou une vidéo de son visage

  • La solution de biométrie faciale compare les deux médias pour déterminer si c’est la même personne.

L’estimation de l’âge 

Une troisième mesure permet de lutter contre la fraude à l’identité, celle de l’estimation de l’âge. Ici, la biométrie faciale analyse le visage d’une personne et permet de déterminer s’il y a une adéquation avec une tranche d’âge donnée.

Quels sont les cas d’usage de la biométrie faciale les plus fréquents ?

La biométrie faciale est une solution utile pour rendre le monde digital plus sûr. Car comment s’assurer sur son interlocuteur est réellement celui qu’il prétend être ?

L’onboarding des individus

L’une des utilisations les plus courantes de la biométrie faciale est l’onboarding digital, qui se définit comme le processus par lequel une entité accueille et intègre une nouvelle personne à distance. Il peut s’agir d’une banque qui aide un nouveau client à ouvrir un compte en ligne, un service RH qui accueille un nouvel employé, une école qui inscrit un nouvel élève etc… La biométrie faciale permet ainsi de s’assurer que la personne avec qui l’entité échange est réellement celle qu’elle devrait être.

Les paiement et transactions bancaires

Un autre cas d’usage classique de la biométrie faciale est le paiement en ligne. L'authentification du client final permet de sécuriser les transactions dans un monde où la fraude à l’identité fait perdre des millions d’euros tant aux particuliers qu’aux entreprises. Plus encore, la biométrie faciale peut à terme remplacer les moyens de paiements classiques comme les cartes bancaires. Plusieurs grandes surfaces testent depuis quelques mois ce système de paiement : le client enregistre ses données bancaires et biométriques via une application, puis se contente de scanner son visage au moment de payer. Une expérience d’achat sans friction et sécurisée.

Le contrôle d’accès

La biométrie faciale est aussi efficace pour contrôler les accès. Ce système existe déjà depuis quelques temps pour empêcher des intrusions dans des bâtiments qui nécessitent de grandes mesures de sécurité, mais qu’en est t-il de l’univers numérique ? Nous avons vu que la biométrie faciale permettait d’authentifier un utilisateur pour accéder par exemple à son compte en banque ou à la plateforme de communication interne dans le cadre professionnel, mais celle-ci peut aller plus loin. En effet, grâce à la vérification d’âge par biométrie faciale, certains sites peuvent bloquer l’accès à l’internaute lorsqu’un âge minimum est requis pour accéder à leurs services, comme les sites de paris sportifs ou de contenus pour adultes.

Quels sont les défis de la biométrie faciale ?

L’intelligence artificielle et les deepfakes

La biométrie faciale, comme beaucoup de technologies actuelles, est confrontée à des défis majeurs en raison de l'avancée rapide de l'intelligence artificielle (IA), matérialisée par la prolifération des deepfakes. 

Les progrès de l'IA ont permis la création de vidéos et des images synthétiques hyper-réalistes, qui peuvent tromper les systèmes de biométrie faciale à des fins malveillantes. Le récent vol des données de santé de plus de 33 millions de français a montré à quel point la fraude à l’identité est un réel danger pour la société. Ces attaques dites par injection sont donc une priorité pour les solutions de biométrie faciale pour rester toujours à la pointe de la technologie.

Les biais liés à l’âge, le sexe et l’origine ethnique

Un autre challenge auquel peut faire face la biométrie faciale est la précision de ses analyses face à certaines populations. Un algorithme n’est intelligent que par rapport aux données qu’il intègre pour s’améliorer, fournir des bases de données diversifiées, tant par l’âge que par les origines ethniques est primordial pour assurer une sécurité optimale de la biométrie faciale.

Les données personnelles

Les défis de la biométrie faciale en matière de protection des données personnelles nécessitent une attention particulière pour assurer que cette technologie est utilisée de manière éthique, sécurisée et respectueuse de la vie privée. Les données collectées étant extrêmement sensibles (on parle du visage d’une personne et de ses documents d’identité), les conséquences d’un piratage ou d’une mauvaise manipulation peuvent être désastreuses. La conformité avec les normes internationales en matière de cybersécurité ainsi que les réglementations sur la protection des données personnelles est une condition sine qua non pour garantir la confiance envers les solutions de biométrie faciale.

Conclusion : 

Vous l’aurez compris, la biométrie faciale est une technologie qui devient incontournable au regard des risques liés à la fraude à l’identité. Plusieurs solutions existent sur le marché, nous vous proposons de découvrir dans cet article nos conseils pour choisir le meilleur partenaire pour vous accompagner.